Tango en établissement scolaire

Danseuse, professeure et formatrice, véritable passionnée de Tango Argentin, j’ai mis au point des ateliers destinés à vos élèves pour leur transmettre tous les bienfaits que peut apporter cette danse merveilleuse.

Cette discipline représente un véritable atout pour le climat scolaire car elle permet aux élèves de travailler :

_ La tenue/posture : la marche du Tango se veut élégante et assurée, il est donc nécessaire de se tenir droit et d’avoir la tête haute. Recentrage sur soi et sur l’autre ;

_ La confiance en soi : dans le Tango, le guide doit savoir « mener la danse », c’est le cas de le dire ! Grâce à son corps et à son énergie, il doit emmener son/sa partenaire là où il le désire. De ce fait, il ne doit pas hésiter et être clair dans ses intentions, il doit savoir quel mouvement il souhaite obtenir du “suiveur”;

_ L’écoute de l’autre : Le suiveur a vraiment besoin d’être très attentif à son guide. Il ne peut penser qu’au moment présent et à la danse. Et si le suiveur se trompe pour une raison ou une autre, le « guide » doit aussi être suffisamment à l’écoute de son partenaire pour se rendre compte de son erreur. Il doit pouvoir utiliser cette dernière pour continuer la danse. Amélioration des échanges entre élèves. Etre à l’écoute de l’autre. Développement de la communication bienveillante entre élèves;

_ La concentration : Le suiveur tout comme le guide doivent être concentré sur l’autre et sur le moment présent pour pouvoir se mouvoir ensemble et en sécurité dans l’espace. Dès que le suiveur ou guide pense à autre chose pendant la danse, ils se déconnectent et perdent l’entente. On vit l’instant présent !

Ainsi, nos ateliers Danser le Tango permettront notamment à vos élèves de travailler sur :
_ La cohésion de groupe
_ La prévention du stress
_ La confiance en soi et en l’autre
_ La notion de responsabilité et d’attention


Le Tango est bien plus qu’une danse, c’est un langage. Et pour se comprendre, je propose à vos élèves des exercices spécifiques et adaptés à leur âge et maturité pour qu’ils apprennent ensemble cette nouvelle langue :
entrer en contact avec l’autre, commencer à marcher à deux, faire connaissance à travers les premiers mouvements, s’adapter à l’autre afin que guide et suiveur se sentent en confiance et veuillent continuer à se déplacer ensemble, améliorer le niveau de chacun, continuer de vouloir collaborer et progresser ensemble, etc. Ils expérimentent tous le rôle du guide qui doit être un véritable “leader”, et le rôle du suiveur qui est très pro-actif.

J’ai déjà pu mettre en œuvre des ateliers dans un collège d’Asnières (92) où j’ai reçu un très bon accueil des élèves et professeurs, surpris par l’approche mais conquis in fine par le travail et les perspectives pour le bien être des jeunes.

Contactez-moi pour en savoir plus et mettre en place des ateliers dans votre établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *