Pourquoi danser le Tango: Témoignages d’élèves

Voici un ensemble de témoignages d’élèves à la suite d’un courriel que je leur ai envoyé en leur demandant:

– ce que le Tango leur apporte, comment et pourquoi l’apprendre et le danser, que se passe-t-il pour eux depuis qu’ils le dansent, qu’est-ce qui les attire le plus…?
– celles et ceux qui n’ont pas continué le Tango: même chose et aussi, pourquoi avoir arrêté?

“Je veux apprendre le tango pour créer avec mon partenaire quelque chose de beau et d’amusant, pour le plaisir de créer à 2 , pour le bonheur de la complicité dans un mouvement différent et complémentaire.
Depuis que je danse le Tango je perçois ses difficultés, je commence quand même à sentir des progrès par rapport au début, des moments amusants, j’ai hâte de pouvoir me laisser guider avec naturel, de pouvoir insérer des ganchos et autres adornos…
Ce qui m’attire le plus c’est l’élégance et la créativité infinie de cette danse. Concernant la musique c’est inégal: je trouve qu’elle est souvent un peu laissée de côté, je trouve qu’aussi bien en bal qu’en cours, il faudrait que la qualité du son soit meilleure et le choix des musiques plus varié.”

” Il me faudrait des pages et des pages car c’est tellement extraordinaire à tous points de vue: physique, maintien, équilibre, souplesse, écoute de la musique souvent magnifique, traduction de cette musique en chorégraphie à deux, improvisation, confort de l’abrazo, connection entre deux corps avec chacun sa personnalité, contacts sociaux etc.
C’est presque une philosophie de vie! “

– ce que le Tango vous apporte,
LA POSSIBILITE DE CONJUGUER VIRILITE, ELEGANCE, FUSION DUALE DANS UN EQUILIBRE SUBTILE
“BOUGER MON CORPS” AVEC GRACE ET ESTHETISME SUR UNE MUSIQUE QUI ME FAIT VOYAGER ET DONT LE RYTHME NOURRIT MON FEU INTERIEUR
– comment et pourquoi l’apprendre et le danser,
APPRENDRE POUR REDONNER DU TONUS A MON CORPS AVEC LA NOTION DE PLAISIR…ET CERTAINEMENT NOURRIR LE TEMPS D’UNE DANSE UN PEU DE DESIR DE DIRIGER L’AUTRE DANS UN ELAN CONSENTI.
-que se passe-t-il pour vous depuis que vous le danser, qu’est-ce qui vous attire le plus…?
CE QUI M’ATTIRE C’EST DE PARTAGER A DEUX , A PLUSIEURS, CAR DANSER CREE DU LIEN
– celles et ceux qui n’ont pas continué le Tango: même chose et aussi, pourquoi avoir arrêté?
J’AI ARRETE CAR LES LIEUX DES COURS SONT TROP LOIN POUR MOI DANS PARIS”

“J’ai beaucoup apprécié les cours de tango. C’est quelque-chose qui m’était inconnu, je ne savais pas que je pouvais faire un telle chose avec mon corps. J’apprends donc sur mon corps et danser le tango est fun. J’aime bien la dynamique, le jeu entre les danseurs. Cela est aussi une manière de passer du temps avec d’autres gens, dans un bonne ambiance et sans contraintes ou attentes si ce n’est de danser avec eux (ou elles plutôt).  C’est aussi relativement difficile ce qui peut m’amener à faire d’abord de la salsa, car plus facile, et des cours plus faciles à trouver. Même si je préfère le Tango.”

“je trouve que le tango est une danse exigeante, moins accessible que la salsa (que je pratique depuis longtemps). La musique me plaît beaucoup et visuellement c’est beau à regarder. Mais je préfère la milonga parce que c’est un peu plus énergique, et d’autres fois, le tango parce que ça m’apaise. Et puis en bal, on trouve des jeunes et des moins jeunes ; et j’aime bien apprendre avec les moins jeunes et en général me laisser guider. Mais c’est aussi intéressant d’apprendre à guider.”

“je suis attirée par cette musique qui me procure beaucoup d’émotion et qui m’a donné envie de danser sur ces airs nostalgiques
Pourquoi l’apprendre? parce que danser le Tango n’est pas automatique…
Bon, ben, il y a beaucoup de boulot…
si j’arrête c’est que j’en aurai marre de ne pas être invitée, car ça se danse à 2…connexion entre 2 personnes.”

“Le Tango m’apporte déjà beaucoup de plaisir alors que ce n’est que le début; nuançons un peu mes propos:
cela dépend aussi des morceaux de musique comme vous le savez tout le monde n’a pas la même sensibilité; personnellement j’aime bien les morceaux bien rythmés et rapides, les lents ne m’inspirent pas (je n’ai pas de feeling, chacun ses goûts). Moi je préfère les Milongas comme musique.
Quand je suis inspiré, même quand je connais très peu de passes comme actuellement pour la Milonga je suis dans un autre monde, je danse au rythme de la musique comme en transe.
Mon but c’est de pouvoir danser très bien la Milonga.
Pour la musique j’aime aussi la Valse, il y en a aussi dans les milongas; est ce qu’on les danse comme le Tango ? C’est dommage que l’on ne l’aborde pas en cours ne serait-ce que quelques minutes. En outre, j’aimerais apprendre la Valse viennoise ce serait pour plus tard.
Autre aspect du Tango c’est son côté très sensuel, associé à la musique qui nous plaît c’est cerise sur le gâteau. Cela n’engage que moi bien entendu!
Actuellement je suis impatient de pouvoir maîtriser cette art à la perfection mais je sais que la route est encore longue mais je suis persévérant. “

“Diantre, par combien de stades suis-je passée et par quels atermoiements également car le Tango, profane que nous sommes quand on commence cette discipline (car s’en est une) qui dès lors que le virus est attrapé, ne nous lâche plus.
D’abord et avant tout la musique ; j’ai coutume de dire que c’est elle qui me tient et c’est vrai ; je crois que si je ne vivais pas cette musique aussi intensément, j’aurai arrêté depuis longtemps (quoi que ça ne fasse pas si longtemps que je danse). La musique donc en premier.
En second oui, je l’avoue, j’ai beaucoup de mal à me laisser guider et j’ai tendance à être dans la prise de pouvoir ou plutôt, à tout le moins ne pas me laisser dicter mes faits et gestes: rebelle en quelque sorte ; alors oui, le tango a été pour moi, clairement, une forme de thérapie pour, quelque part, “m’adoucir” et accepter l’autre…donc moi aussi !! Car être avec l’autre dans l’abrazo, c’est être avec soi…et ça peut faire peur.
Je crois qu’après 3 années à essayer de me laisser guider (pardon si samedi je n’ai pas toujours été à ton écoute ; si nous avons l’occasion de redanser ensemble, je pense que je serai plus détendue), j’ai envie maintenant de savoir guider aussi car cette musique me vrille tellement les tripes que j’aimerais pouvoir m’exprimer dessus en étant, moi aussi, à l’initiative des propositions dansées faites au couple de danse.
Beaucoup de fois j’ai eu envie d’arrêter. Pourquoi ? Peut-être cela m’est-il personnel, mais pour ce qui me concerne j’ai, parfois “en corps”, beaucoup de mal à gérer le rapport à l’autre dans cette proximité physique et presque fusionnelle. Mais c’est aussi ce qui est fascinant dans le tango. J’ai oublié de dire, ce que j’aime particulièrement dans le fait de regarder un couple danser le tango, c’est le miroir, quand il est parfait et que l’on sait que quasiment rien n’est préparé, c’est prodigieux.
Voilà les raisons qui me poussent à continuer à essayer de savoir danser le tango un jour….et autre chose aussi : la palabra ; me gusta mucho escuchar la palabra argentina.”

“Pourquoi avoir arrêté? Parce que je ne peux surmonter la question du partenariat. Trop difficile à gérer pour moi car pas de partenaire dans la vie donc pas au tango.”

“1 – pourquoi le tango ?
Attirance première par la musique (je suis pianiste: entre autre le mélange de modes mineurs et majeurs dans le tango sont plutôt judicieux)
Second point: la volupté sensualité et beauté de cette danse lorsqu’elle est bien dansée (pas encore tout à fait mon cas mais je progresse)
En Juillet 2011 : Belle et surprenante rencontre avec Charlotte au Moulin à Café et très vite convaincu par sa passion conviction bonne humeur dynamisme … et son sourire ! (bien d’autres de ses élèves partagent avec moi ces images d”elle)
2 – ce que ça apporte ?
C’est du bonheur!!
Communication par le corps et les sens par un réel partage entre le danseur et sa danseuse (quand ça marche !!)
Passion ou loisir commun qui dérive facilement amicalement au délà de la danse s’il y a de la sincerité
Je crois que pour bien danser cette danse le danseur doit se montrer généreux puisque l’homme dirige (enfin guide) …
3 – comment apprendre à le danser
Outre des cours bien sûr! : Ecouter la musique .. regarder (live ou vidéo) … en parler .. ECHANGER avec les autres
Et surtout DANSER … On peut conduire tant qu’on veut et ne pas perdre des points si l’on fait des erreurs : c’est quand même autre chose de conduire une danseuse qu’une voiture !!!
4 – conclusion
le plus attirant : la beauté et le partage , le plus rassurant sera aussi de réussir !!! (y a encore du boulot)”

“Pour le très peu que j’ai pu pratiquer, pendant la séance découverte que Charlotte m’a fait vivre, le tango représente vraiment l’unité parfaite, la sensualité, le respect, l’écoute, l’équilibre, le don de soi et l’accueil de l’autre…une transcendance quoi mais quand on maîtrise certainement.
Bref, c’est aussi toute une approche, une musique, une ambiance…
En résumé, c’est simplement beau, mais derrière cette simplicité “facile”, un gros travail…à tous niveaux, technique et humain.”

“Il est vrai que plus on change de partenaire, plus on s’adapte vite.
Il m’est arrivé de rencontrer dans les dancings des danseurs qui guident très bien.
Certains pensent savoir bien danser, mais sont incapables de guider une autre danseuse s’ils sont habitués à danser toujours avec la même personne.
Ils ne savent pas en changer et s’adapter. J’en ai fait l’expérience …
Le danseur attend parfois de moi un automatisme et un gestuel auquel il est accoutumé … 
Pour bien danser, il faut aimer danser, mais savoir “s’ouvrir” à l’autre pour lui permettre de rentrer dans son monde … tout est une affaire de sensibilité et de souplesse ..
Bien que j’ai eu l’occasion de constater que s’il y connexion,  la danse devient aérienne.”

Les témoignages sont anonymes par respect pour celles et ceux qui se sont confiés.
N’hésiter pas à m’envoyer vos témoignages par mail ou directement sur dans l’espace commentaire ;o).

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *